Professionnels de recherche

Home Le Groupe Professionnels de recherche

Notre équipe de professionnels de recherche est un regroupement de personnel hautement qualifié. Le groupe de recherche en HTAP est l’un des groupes qui emploie le plus grand nombre de professionnels de recherche à l’Institut de cardiologie et de pneumologie de Québec (IUCPQ). Cette équipe offre à notre groupe de recherche un éventail d’expertises technologiques impressionnant allant de la biologie moléculaire jusqu’aux chirurgies sur les animaux.

Recherche clinique

image-box
Luce Bouffard
image-box
Pascale Blais-Lecours
image-box
Marie-Ève Pouliot

Laboratoire

image-box
Alice Bourgeois
image-box
Sandra Breuils-Bonnet
image-box
Sandra Martineau
image-box
Ghada Mkannez
image-box
Valérie Nadeau
image-box
Mark Orcholski
image-box
Kana Shimauchi

Le succès de notre groupe passe par le travail d’une équipe
de chercheurs, de professionnels et d’étudiants dévoués.
Chaque jour, chacun d’entre eux contribue à notre réussite.

Sébastien Bonnet, PhD

Luce Bouffard

Infirmière de recherche

Coordonnatrice de projets cliniques en Hypertension Pulmonaire et en Oncologie

Luce pratique la profession d’infirmière depuis 1993. De 1993 à 1997, elle a pratiqué à l’hôpital Laval sur différents départements (chirurgie, cardiologie et médecine interne). Par la suite, elle a quitté le Québec pour s’installer à Toronto et travailler chez “Info health”. En 2002, elle a travaillé pendant un an aux soins intensifs de l’hôpital de St-Hyacinthe avant de revenir dans sa ville natale. Par la suite, elle a pratiqué à l’urgence de l’hôpital Chauveau pendant deux ans. Depuis 2004, elle est infirmière en recherche à l’hôpital Laval en recherche clinique.

À ce jour, Luce coordonne et planifie des projets de recherche en collaboration avec des compagnies pharmaceutiques. Elle s’assure du respect du patient ainsi que celui du protocole de recherche. Elle effectue divers examens selon les protocoles et agit comme intermédiaire avec le médecin, les compagnies pharmaceutiques et les différents intervenants.

Pascale Blais-Lecours, PhD

Gestionnaire d’essais cliniques et Professionnelle de recherche

Après avoir terminé en 2007 sa formation technique de laboratoire en biotechnologies au Cégep de Lévis-Lauzon, Pascale a poursuivi sa formation au niveau universitaire avec l’entente DEC-BAC de l’Université Laval. Elle y a complété son baccalauréat en Microbiologie en 2009. Elle s’est ensuite jointe à l’équipe de Dre Caroline Duchaine, spécialiste en microbiologie de l’air au centre de recherche de l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec afin d’y effectuer ses études graduées au niveau maîtrise et doctorat (2009-2014). Elle y a évalué le rôle des archaea dans l’inflammation et leur impact sur la santé humaine.
Pascale a ensuite travaillé comme professionnelle de recherche au CRIUCPQ dans l’équipe du Dr David Marsolais, expert en immunologie et dans la biologie des sphingolipides (2014 à aujourd’hui). Elle a récemment été formée à même l’IUCPQ pour gérer l’essai clinique COZI, initié en raison de la pandémie de COVID-19 et piloté entre autres par Dr Marsolais, étudiant l’efficacité et la sécurité de l’ozanimod, un ligand du récepteur de la sphingosine-1-phosphate, dans le traitement de la COVID-19. Ces nouvelles tâches ont permis à Pascale d’acquérir les connaissances nécessaires pour devenir en 2020 la gestionnaire de deux essais cliniques étudiant l’efficacité et la sécurité de l’apabetalone et l’olaparib dans l’hypertension pulmonaire, soit APPROACH et OPTION, dirigés par Dr Steeve Provencher.

Marie-Ève Pouliot

Infirmière clinicienne

Programme d’Hypertension Pulmonaire
Cliniques spécialisées de pneumologie (CSP)
Clinique des maladies vasculaires et interstitielles pulmonaires

Alice Bourgeois, M. Sc.

Professionnelle de recherche

Diplômée du baccalauréat en biologie à l’Université Laval, elle a d’abord intégré l’équipe du groupe de recherche en hypertension artérielle pulmonaire en tant que stagiaire d’été. Au cours de son baccalauréat, ses intérêts se sont rapidement portés vers la biologie cellulaire et la recherche médicale. Le stage effectué dans l’équipe n’a fait que confirmer et renforcer ses intérêts pour la recherche en physiopathologie. Elle a ainsi décidé de poursuivre son travail et de se joindre au groupe de recherche pour y effectuer sa maîtrise à partir de janvier 2017. Au fur et à mesure que ses projets ont évolués, la curiosité et son intérêt l’ont incité à poursuivre ses études au doctorat afin d’approfondir ses connaissances dans cette pathologie. Son projet principal de doctorat vise à comprendre l’implication de facteurs épigénétiques en hypertension artérielle pulmonaire et identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Grâce à l’expérience acquise au cours des dernières années, elle a également eu l’opportunité d’occuper des fonctions de professionnelle de recherche en parallèle à ses études.

Sandra Breuils-Bonnet, M. Sc.

Professionnelle de recherche
Coordinatrice de la Bio-Banque

Au cours de sa formation Universitaire en Biologie Cellulaire et Physiologie Végétale (Tours-France), Sandra a travaillé dans un laboratoire de chimie bio-organique à Trente (Italie), puis a complété sa maîtrise en 1999 à L’Université d’Œnologie de Bordeaux-IV (France) pendant laquelle elle a étudié une maladie de la vigne à l’Institut National de la Recherche Agronomique à Bordeaux. Son parcours professionnel l’a ensuite amené à travailler de 1999 à 2003 dans un laboratoire d’analyse des défauts des vins (Laboratoire Excell, Mérignac, France). Elle a ensuite travaillé en Physiologie Animale dans le laboratoire de Recherche en Biologie Vasculaire à l’Université d’Alberta (2003 à 2008, Edmonton). À Québec de 2009 à 2011 elle a travaillé à la plateforme protéomique du CHUL en tant que professionnelle de Recherche, puis en 2012 elle rejoint le laboratoire de Recherche en Hypertension Pulmonaire à l’IUCPQ; laboratoire où elle est depuis coordinatrice de recherche fondamentale.

Sandra Martineau, M. Sc.

Professionnelle de recherche

Sandra a fait ses études universitaires de 1er cycle à l’Université Laval en biochimie. Dans le cadre de son baccalauréat, elle a effectué un stage dans un laboratoire du centre de recherche de l’IUCPQ spécialisé dans la recherche sur la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC). Ce stage l’a mené à une maitrise sur la composition et la fonction du quadriceps chez les patients atteints de cette maladie. Elle travaille depuis 2017 dans le groupe de recherche en hypertension pulmonaire en tant que professionnelle de recherche.

Ghada Mkannez, Ph.D.

Professionnelle de recherche

Ghada a obtenu son diplôme de Doctorat en Immunologie en 2015 à l’institut Pasteur de Tunis (Tunisie). Son projet de recherche a porté sur la modulation de la réponse immunitaire des macrophages humains infectés par le parasite Leishmania. Elle a ensuite joint l’Institut de Cardiologie et de Pneumologie de Québec (IUCPQ) pour un stage postdoctoral au sein du groupe de Dr Patrick Mathieu (2015-2018) où elle a orienté ses recherches sur la régulation épigénétique des gènes différemment exprimés dans la valve aortique des patients atteints de sténose aortique par rapport à celle de patients contrôles. Elle a rejoint par la suite le Centre de Recherche du CHU de Québec pour travailler en tant que professionnelle de recherche au sein du groupe de Dr Manu Rangachari (2019-2020). En collaboration avec une compagnie pharmaceutique, son projet de recherche a porté sur une étude préclinique sur un modèle animal de sclérose en plaque.

Elle s’est ensuite jointe au groupe de recherche en hypertension pulmonaire où elle met en œuvre son expertise afin de développer des nouvelles techniques de biologie moléculaire et ainsi contribue à l’avancement des différents projets de recherches.

Valérie Nadeau, Ph. D.

Professionnelle de recherche

Valérie a terminé son baccalauréat en biologie à l’Université Laval en 2005. Durant ces études de premier cycle, elle a eu l’opportunité de travailler en laboratoire à titre de stagiaire au centre de recherche en cancérologie de l’Hôtel-Dieu de Québec (CRHDQ). Cette initiation à la recherche de laboratoire la convaincue qu’elle voulait poursuivre ses études afin d’approfondir ses connaissances. Elle a effectué sa maîtrise et son doctorat en biologie cellulaire et moléculaire au CRHDQ. Son projet de recherche a porté sur la caractérisation du rôle de la voie de signalisation cellulaire ERK/MAPK dans l’organogenèse pulmonaire et durant le développement embryonnaire, plus spécifiquement dans les processus d’angiogenèse lors de l’établissement de la barrière hémato-placentaire. Depuis 2014, elle est professionnelle de recherche au sein du groupe de recherche en Hypertension artérielle pulmonaire (HTAP). Elle met à profit ses connaissances et son expertise afin de contribuer à l’avancement des projets menés par le groupe en se spécialisant entre autres dans le domaine de l’histologie, l’anatomie et la microscopie.

Mark Orcholski

Professionnel de recherche

Mark a obtenu une maîtrise en sciences biologiques de la Dominican University of California. Ayant un intérêt soutenu pour la nature curieuse et intéressante de la recherche fondamentale, Mark a démarré sa carrière scientifique dans le monde académique et a obtenu un poste de responsable de laboratoire dans une jeune équipe en démarrage à l’Université de Stanford. Mark a contribué au lancement réussi et, pendant sept ans, à la croissance du laboratoire de Dr Jesus Perez à Standford. Il a ensuite décidé de se joindre au groupe de recherche en hypertension pulmonaire de Québec, profitant de l’occasion de voyager et de vivre dans une autre région du monde tout en continuant de travailler comme professionnel de recherche et administrateur. Il est maintenant responsable de la culture cellulaire et du développement des protocoles dans le laboratoire.

Kana Shimauchi

Assistante de recherche

Kana Shimauchi a gradué en 2007 de l’École d’infirmerie de l’Université de Chiba, au Japon. Elle a travaillé en tant qu’infirmière clinicienne dans le département de chirurgie à l’hôpital Hyushu Chuou à Fukuoka au Japon de 2007 à 2009, à l’institut d’Ophthalmologie Hoshino à Nagoya en 2015. En 2019 Kana a déménagé à Québec et a débuté sa carrière en 2020 comme assistante de recherche dans le groupe de recherche en Hypertension artérielle pulmonaire.